Nouvelle vision économique du gouvernement : les priorités pour la dernière année

Le premier ministre du Québec, M. François Legault, a présenté le 12 novembre dernier la nouvelle vision économique du gouvernement, alors que le Québec amorce le chapitre de la relance postpandémique, après plus de 18 mois de crise liée à la COVID-19.

Intitulée Une vision économique ambitieuse – un Québec qui gagne, cette annonce est une étape importante pour cette fin du mandat du gouvernement caquiste, puisqu’elle intervient quelques semaines après l’ouverture de la deuxième session parlementaire, et seulement quelques mois avant l’entrée en période électorale, prévue pour l’été 2022.

Reposant sur cinq piliers, la nouvelle vision économique compte agir sur :

  • La production et l’achat québécois
  • Les exportations
  • L’innovation
  • La main-d’œuvre
  • L’économie verte

Les chantiers prioritaires définis par le gouvernement serviront à structurer l’action gouvernementale autour de cinq piliers pour la dernière année du mandat du gouvernement, et avant le ralentissement des travaux parlementaires en juin 2022.

La période pourrait donc être propice pour faire avancer certains dossiers qui répondent aux priorités gouvernementales dressées dans la nouvelle vision économique. 

La production et l’achat québécois

Après les difficultés révélées par la crise de la COVID-19 et la paralysie des échanges internationaux, le gouvernement continue de miser sur la production et la consommation locales. Il souhaite revoir ses politiques d’achat afin d’encourager les entreprises d’ici à s’adapter et à innover, à stimuler le marché intérieur québécois, et à encourager la consommation locale. Afin de donner l’exemple au niveau étatique, une des mesures phares sera notamment le déploiement d’une Stratégie gouvernementale des marchés publics, qui rendra les contrats gouvernementaux davantage accessibles aux compagnies québécoises.

Les exportations

Le gouvernement de François Legault mise sur la stimulation des exportations québécoises à la fois à l’intérieur et à l’extérieur du Québec afin d’assurer le développement et d’améliorer la rentabilité des entreprises établies au Québec. L’objectif visé est l’expansion de la production québécoise par l’entremise des marchés étrangers, et le renforcement du rôle névralgique du Québec sur la scène internationale, notamment avec l’aide de la nouvelle branche Investissement Québec International.

L’innovation

Le gouvernement souhaite encourager la recherche et le développement de solutions innovantes, des technologies de l’information à la robotisation. L’une des mesures phares sera le rapprochement des milieux de savoir et des entreprises dans des « zones d’innovation », afin de soutenir l’émergence de centres d’excellences. L’importance du virage numérique a également été définie comme essentielle dans les futures actions gouvernementales.  

La main d’œuvre

Le premier ministre l’a répété à plusieurs reprises : l’objectif du gouvernement est de pourvoir les emplois bien rémunérés et cela passe notamment par la qualification de la main-d’œuvre. Parmi les mesures phares, le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, M. Jean Boulet, publiera bientôt un plan d’action concernant l’emploi et la pénurie de main-d’œuvre. Les mesures qui seront annoncées dans le plan d’action pour l’emploi seront destinées à combler les secteurs identifiés comme les plus préoccupants : les secteurs essentiels dans un premier temps, puis les secteurs stratégiques tels que les technologies de l’information, l’ingénierie, et la construction. Le calendrier de mise en œuvre des mesures annoncées s’étalera sur les 5 prochaines années.

L’économie verte

Le gouvernement caquiste reconnait la transition importante qui s’est amorcée et s’accélère sous l’influence des changements climatiques. Le gouvernement espère utiliser les prochains mois pour réaffirmer le statut du Québec comme chef de file en matière de transition énergétique, d’électrification des transports, ainsi que du développement des secteurs économiques d’avenir.